Rétrospectives 

 

Je n’ai cessé tout au long de mon parcours de m’interroger, de faire bouger les formes, les lignes, les frontières. Ne cessant de bousculer et de questionner les fondements-mêmes : Qu’est-ce qui fait art ?

Qu’est-ce qui fait humanité

Et quelle relation intrinsèque ?

 

Aussi me suis-je très tôt engagé dans la volonté de décloisonner le théâtre par l’hybridation, la pluralité des formes et des disciplines, de reéinventer la création scénique à travers la performance, les arts visuels et les nouvelles technologies.

 

Mon écriture scénique est naturellement devenue plurielle intégrant, selon les chantiers, danseurs, circassiens, musiciens, vidéastes, créateurs d’images et de son, chercheurs, philosophes, sociologues, auteurs, développeurs, ensemble réunis dans la composition d’une partition protéiforme.

 

J’ai également souhaité une interactivité plus forte avec le public, notamment en mêlant théâtre et réalité. Je me suis interrogé sur le lieu et le temps du théâtre, notamment en expérimentant des formes performatives hors les murs. Rompre la distanciation du 4ème mur pour retrouver un temps réel, en interaction et en prise directe avec chaque spectateur.

Perspectives 

 

« A l’origine de ce projet, il y a un sentiment d’évidence : celui d’une modification profonde de mon état de conscience et celui de la nécessité d’en témoigner. »

 

Le projet de recherche et de création que je poursuis aujourd’hui est la résultante et l’extension directes de mon parcours, de cette sédimentation progressive de réflexions, de rencontres, d’expériences et de recherches associées à mon cheminement artistique et personnel, toujours en quête d’émancipation formelle :

 

  • Composer des œuvres-fragments, chacune portant en soi son propre aboutissement et chacune participant d’un récit narratif plus large

 

  • Concevoir l’œuvre comme évolutive, plurielle, protéiforme et modulaire, se déployant à court, moyen et long termes ;

 

  • Croiser et élargir les champs : spectacle vivant, performance, arts numériques, arts visuels dans la conception d’œuvres ouvertes, pluridisciplinaires et transdisciplinaires ;

  • Développer au cœur de l’œuvre les concepts de prise directe avec le public et de temps réel :

    • Mettre en jeu des parcours interactifs et immersifs dans lesquels le spectateur est lui-même acteur de l’œuvre ;

    • Rendre le spectateur pour partie exogène et pour partie endogène au processus de création ;

    • Poser une relation unipersonnelle ouverte entre acteur / performeur et spect/acteur ;

 

  • Ouvrir un maillage avec différents types de structures culturelles (théâtres, mais aussi centres d’arts, musées, médiathèques…) ;

  • Définir pour ces structures des œuvres modulables, à géométrie variable, adaptables selon le projet artistique concerté, le budget, la durée d’exploitation, les publics, la topographie du site.

Artefact-Lab_Philippe BORONAD.jpg

Philippe BORONAD,

directeur artistique

ARTEFACT-LAB reçoit le soutien de la Ville de Toulon, de la Métropole Toulon-Provence-Méditerranée, du Département du Var et de la Région SUD-Provence-Alpes-Côte d'Azur.

TOULON.png
LOGO TPM MÇtropole 3L CMJN.png
DeptVAR.png
LOGO-2-QUADRI.png