LOS DEMONIOS

mise en scène Philippe Boronad

création 2008

Los Demonios 5
Los Demonios 5

Los Demonios 4
Los Demonios 4

Los Demonios 3
Los Demonios 3

Los Demonios 5
Los Demonios 5

1/5

SOUTIENS

 

La ferme du buisson - Scène Nationale de Marne-La-Vallée, L'AGORA - Scène nationale d'Evry.

 

CALENDRIER

 

2009-2010

5 mars au 25 avril, Vingtième Théâtre - théâtre de la ville de Paris (75)

 

2008-2009

8 janvier, Théâtre de Bligny – Briis - sous-Forges (91) 10 janvier, Théâtre de Bligny (91)

13 février, Théâtre du Donjon - Pithiviers (45)

7 mars, Théâtre Intercommunal d’Étampes (91)

8 mars, Théâtre Intercommunal d’Étampes (91)

19 mars, Théâtre de Margny-lès-Compiègne (60)

21 mars, Centre Culturel Robert Desnos de Ris-Orangis (91)

25 mars, Théâtre de Fontainebleau (77)

SYNOPSIS

Un père absent, un desaparecido, victime de la dictature argentine. Un enfant en manque d’amour, idéalisant la figure du père à travers les souvenirs maternels. Une mère qui continuellement se refuse, repliée dans le mutisme, accaparée par le passé.

Revenu, à la mort de sa mère, dans l’hôtel où il a grandi, Samuel réécrit peu à peu son roman des origines. Convoquant par le pouvoir de l’imaginaire et du souvenir les personnages qui ont marqué sa vie, il donne voix à l’enfant qu’il a été et au père qu’il n’a jamais connu. Comme si de la bouche ou plutôt de l’intérieur même de son corps, leur voix se relayaient pour raconter leur h(H)istoire.

 

NARRATION ROMANESQUE/NARRATION DRAMATIQUE

Los Demonios ont été conçus comme une double partition : d’une part une œuvre dramatique originale, d’autre part un roman paru aux éditions Belfond (février 2009).

Le postulat d’écriture que nous avions posé était non pas d’adapter un texte romanesque au théâtre, mais de révéler une partition dramatique originale, capable de servir au mieux, dans un langage théâtral, une même histoire.

En abandonnant le langage romanesque au profit du langage théâtral, il se produit une révolution scénique qui bouleverse le récit et oblige à ré-envisager complètement la mise en actes des personnages. Cette réflexion nous a amenés à initier un travail de recherche, partant de l’art de l’acteur et des procédés de narration dramaturgiques.

 

DRAMATURGIE PLURIELLE

La mise en scène devait permettre d’immerger le spectateur à l’intérieur des fantasmes et des rêves, du subconscient et de l’inconscient de Samuel – au sens où Freud déclare que les rêves font resurgir les désirs pour nous laisser au matin sur des interrogations.

Le principe scénique s’est rapidement imposé sous la forme d’un recours indispensable à une dramaturgie plurielle, intégrant les écritures numériques.

Vidéo, architecture sonore et scénario olfactif contribuent ainsi à démultiplier les vecteurs narratifs, explorant les univers intérieurs de Samuel. Sollicité à différents niveaux perceptifs, le spectateur entre alors en prise immédiate avec l’intimité du personnage.