FigureS

Chroniques des mondes incertains #36

Portrait légendaires – Du mythe à la réalité

Conception /direction artistique Philippe Boronad

Création 2022
 

IMG_2556.jpg

TOUT PUBLIC

CRÉATION PARTICIPATIVE

Conception / direction artistique : Philippe Boronad

Auteur : Valérie Laurence

Création visuelle : Aurore d'Amaya

Musique : Isaac Koffi

« Chroniques des Mondes Incertains

est

L’écriture d’une œuvre protéiforme, performative et fragmentaire,

Le récit testimonial d’une expérimentation transcendantale menée sur trente ans,

La création d’une technique d’intensification des énergies vitales et ses corolaires,

Une aventure multiple partagée avec des compagnons de voyage,

L’atteinte de la lévitation en tant que performance formelle,

Un pas de deux entre sagesse et folie,

An amused attempt to crack the code of Reality... »

SOUTIENS

DRAC PACA - Ministère de la Culture

Rouvrir le Monde, un dispositif de la DRAC PACA dans le cadre de l’été culturel 2022 mis en place par le Ministère de la Culture.

Région Sud Provence-Alpes-Côte-d'Azur

Département du Var

Métropole Toulon Provence Méditerranée

Ville de Toulon

Ville de Hyères

 

UN NOUVEAU CONCEPT NARRATIF - LA NOTION DE "SÉRIE"

 

Chroniques des mondes incertains propose un nouveau concept narratif : un recueil d’œuvres-fragments composant un type de récit inédit.

Se déployant à moyen et long termes, la narration se définit à travers la notion de « série » dont chaque performance devient un épisode unique et inédit.

 

« Série » s’entend à la fois :

  • Comme relevant de la notion propre à l’œuvre plastique : un ensemble ordonné d'œuvres régies par un thème et/ou une démarche plastique.

  • Comme se référant à la notion propre à la production télévisuelle : une œuvre de fiction qui se déroule en épisodes à travers lesquels l’histoire, les personnages ou le thème font liaison.

CALENDRIER

Du 3 juillet au 3 septembre 2022 : Résidence de création en territoire, Ville de Hyères

Les balades contées

Bord de mer, L'Ayguade

 

Chroniques des mondes incertains – épisode 3

Scène 55, Mougins

Du 26 au 30 avril 2021 : Résidence de création

Du fait de la règlementation sanitaire en vigueur et de la fermeture des Théâtres aux publics, la résidence a été laboratoire de création et a donné lieu à une présentation réservée aux publics professionnels.

 

Chroniques des mondes incertains – épisode 4

Scène nationale Châteauvallon-Liberté

Du 14 au 20 octobre 2021 : Résidence de création

21 octobre 2021 : Représentation

FIGURES - PRINCIPES DE CRÉATION

Œuvre performative comprenant 4 performeurs (théâtre / musique / arts plastiques) dont 1 auteur, FigureS est une création chorale participative et pluridisciplinaire, explorant comment mythe et réalité se tissent entre œuvre de mémoire et fictionnalisation. Composée comme un chœur de voix à travers lequel la narration est portée à la fois par des personnages emblématiques issus d’un territoire (ses acteurs majeurs) et des habitants au sens large (ses narrateurs), FigureS raconte comment se construit une histoire collective - les chroniques d'un territoire - au travers de trajectoires de vie individuelle.

FigureS intègre dans son dispositif une dimension de co-création inclusive et participative avec les habitants, ceux-ci étant tour à tour sujets et acteurs du projet de création.

Les rendus des ateliers conduits tout au long de la résidence sont pour partie intégrés à la création (production d’écrits, de photos et vidéos, pratique théâtrale), incluant à l'œuvre la participation directe des habitants à travers la pratique artistique co-construite.

 

FigureS s’intègre au cycle de recherche et de création Chroniques des mondes incertains.

Téléchargez le dossier artistique

CHANTIER DE CRÉATION ÉPISODE 1 - VALÉRIE

Extraits

Ici est ma maison.

La maison enfin gagnée, regagnée, après de multiples vies vécues hors de son monde propre.

Aquatique, elle contemple la mer rouler à ses fenêtres les jours de vent d’Est. Les cris aigus des goélands l’accompagnent en hiver, l’éclat de leurs silhouettes plongeant dans le sillage du soir.

Ici est ma maison, pour ce pin centenaire qui, sur le front de mer, redevient chaque été un nuage vivant, bruissant et agité d’oiseaux en perpétuel mouvement.

Ici est ma maison, voisine du Pêcheur dont les filets sèchent en sentant le large tandis qu’un canapé élimé offre une couche sous les étoiles, la tête vers le levant.

Ici est ma maison, pour les êtres que je croise autour de son cœur battant, ceux qui savent essuyer les chagrins de la vie d’un geste de bonhommie joyeuse et accrochent à leur salut un sourire où crépite une bienveillance complice - merci à eux.

Ici est la maison qui me donne le sentiment d’être rentrée au port.

Elle ne pouvait se tenir qu’ici, à l’extrême limite entre terre et mer, une maison sur la terre ferme offerte à tous les voyages, une maison hésitant encore à devenir bateau.

Je suis Valérie. Je suis la porteuse d’histoire.

Et mon port est L’Ayguade.

En guise d'accueil, L’Ayguade m'a tendu les bras sablonneux de ses berges et de ses rivages. Ma vie s'est tissée avec celles de ce village, elle a pénétré la composition secrète de son alchimie. Ma voix ont rejoint le chœur de voix qui forme la sienne et ma silhouette s'est dessinée dans son paysage.

Ici je croise chaque jour de hautes figures qui, d’un regard, déploient autour d’elles leur mythologie anonyme.

Héros mythiques et méconnus.

Ce sont les Figures de ce pays.

Hautes en couleurs, rayonnant d’une humanité qui m’émeut.

Ici je dis leur histoire qui est celle de cette terre.

CHANTIER DE CRÉATION ÉPISODE 2 - TONY

Extraits

Je suis né Claude et je suis devenu Tony.

J’ai eu plusieurs noms et j’ai épousé plusieurs vies.

Chacune de ces vies est fruit d’un désir. Une rencontre. Une fuite en avant irrésistible comme un éclat de rire. J’ai grandi dans un pays rude, dont le nom sonne âpre. La Creuse. Un pays de tailleurs de pierre, de tisserands et de paysans. En hiver on y fabrique à la main, dans la froidure des granges, les pavés de Paris et les blocs de granit qui ont fait les glorieux monuments de la capitale. Enfant, ma première vie s’est nichée au cœur d’une ferme où j’avais été placé. J’y participais aux travaux des champs, autant qu’on peut le faire à sept ans. Enfant-roi des collines, je braconnais le petit gibier, pêchais la truite en remontant les cours d’eau, étirais ma liberté espiègle le long des sentes. Adolescent, je suis devenu carreleur mosaïste. J’embrassais l’apprentissage. Ma deuxième vie s’ouvrait par une première rencontre : un patron qui, par chance, se révéla un maître. Il m’enseigna la rigueur, la bienveillance et le courage. Le travail était rude, façonné par la terre et le climat, mais je n’avais pas à me plaindre plus qu’un autre.

Pourtant, je me suis échappé. À vingt ans, je découvrais la Méditerranée. La pureté de son horizon ouvrit en moi une ligne de faille que rien ne pouvait plus combler. La violente lumière du Sud s’y est engouffrée pour y rester.

De retour dans mes montagnes, je ne pouvais plus supporter leur ciel bas. J’étouffais sous l’opacité des plafond nuageux qui pour la première fois emprisonnaient ma vie sous leur couvercle tandis que mon corps vibrait de l’impatience des départs. Les chaleurs azuréennes résonnaient dans ma tête du craquement des pins. Depuis mes escarpements, j’entendais, loin au Sud, les stridulements des cigales et les cris du monde.

Je suis parti. 

Je suis arrivé.

Je suis un homme heureux.

ArtefactLab_Chroniques2_light©Chateauvallon.jpg
ArtefactLab_Chroniques3_light©Chateauvallon.jpg
DRAC_region_Provence_Alpes_Cote_d_Azur_CMJN-2.png